وكالة صحفي للأنباء


الصفحة الرئيسية | اتصل بنا | بحـث صحفي | بحث جوجل | ياهو | آليكسا | خدمة الترجمة
خبر في الصحافة

وكالة صحفي للأنباء
أم سى أه تنتهج سياسة إسرائيلية في لمسيحة .. والحكومة الموريتانية ضعيفة

مقال خمس نجوم
نواذيبو : الخارطة السياسية (تحقيق استقصائي)
 
 

دليل المواقع


- قرآننا

- المصحف الشريف

- مخطوطات

- التلفزة الموريتانية

- مسابقات

- المرصه للإعلانات والتسويق

- مدونة التاسفرة


- موريتانيا الآن

- الأخبار

- الصحراء نت

- الساحة

- صحراء ميديا

- أقلام حرة

- cridem

- وما

- الطوارئ

- آتلانتيك ميديا

- تقدم

- السفير

- السراج

- فرصة

- Beta conseils

- ميادين

- الحرية

- تقدمي

- شبكة إينشيري

- صحفي

- أنباء

- أنتالفه

- ونا

- شِ إلوح أفش

- وكالة المستقبل

- المشاهد

- الدلفين برس

- الوطن

- الرائد

- انواذيبو اليوم

- الرأي المستنير

- الحصاد

- المحيط نت

- جريدة اشطاري

- البداية


  • CNN عربية
  • رويترز
  • الجزيرة نت
  • فرانس 24
  • كووورة

  • Google
  • Yahoo
  • Alexa
  • خدمة الترجمة

  •  
     
     
     
     

    Maroc-Mauritanie : Abdelilah Benkirane s’excuse auprès de Mohamed Ould Abdelaziz

    الأربعاء 28 كانون الأول (ديسمبر) 2016 إضافة: (محمد ولد الشيباني)


    Depuis la ville de Zouerate en Mauritanie, le chef du gouvernement marocain a dénoncé les paroles "irresponsables" de Hamid Chabat et appelé à tourner la page de ce qui restera un véritable couac dans les relations entre les deux pays.

    Toute la presse mauritanienne en a fait ses gros titres ce 28 décembre. Le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, rencontre le président mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz ! Il est venu lui remettre un message « de fraternité » de la part du roi du Maroc suite à l’incident diplomatique provoqué par le numéro 1 du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, qui a déclaré le 24 décembre que la Mauritanie était une terre marocaine.

    Le mea culpa marocain

    À l’issue de cet entretien qui a eu lieu dans la ville de Zouerate, dans le nord de la Mauritanie, le chef du gouvernement marocain a fait une déclaration à la presse mauritanienne dans laquelle il a enfoncé encore plus l’imprudent Chabat en assurant que ses déclarations n’engageaient que lui. Appelant les autorités de Nouakchott à oublier cet incident, il a déclaré que les relations entre les deux pays sont appelées à s’améliorer dans le futur pour que « chaque Mauritanien se sente chez lui au Maroc et que, vice versa, chaque Marocain considère la Mauritanie comme son deuxième pays .

    Suite aux demandes de réconciliation émises par le pouvoir marocain depuis l’éclatement de cet incident, samedi 24 décembre, la tension semble être retombée. Une réconciliation à laquelle ont contribué les partis d’opposition mauritaniens qui ont appelé les deux pays à la sagesse au nom de l’histoire qui les unit. Lors d’une conférence de presse, Ahmed Ould Daddah, président du Rassemblement des forces démocratiques (RFD), le plus grand parti d’opposition, a estimé que comme les plus hautes autorités du Maroc ont désapprouvé les paroles du secrétaire général de l’Istiqlal, « il est temps de tourner la page et d’aller de l’avant .

    « Chabat la gaffe »

    Quant à Hamid Chabat, il est de plus en plus isolé au sein même de son parti. Ses déclarations sur « la marocanité » de la Mauritanie, mais aussi sur des affaires internes lui ont attiré les foudres de l’ancien secrétaire général du parti, Abbas El Fassi.

    Le 27 décembre, ce dernier est sorti de sa retraite pour démentir les propos de son successeur selon lesquels il avait reçu la visite de deux conseillers royaux, Fouad Ali El Himma et Zoulikha Nasri (décédée depuis), qui lui avaient remis la liste des ministres de l’Istiqlal à inclure dans le premier gouvernement de Benkirane. » Ses propos sont faux et infondés et n’affecteront en rien ma crédibilité ni que celle de M. El Himma ou de feue Madame Nasri », a-t-il déclaré dans une mise au point envoyée à la presse marocaine. Il en a profité pour accuser Chabat de la débâcle de la l’Istiqlal lors des élections de 2015 et 2016.

    Une succession d’incidents

    Taoufik Hejira, un autre poids lourd du parti, s’est fendu ce mercredi d’une déclaration dans la presse marocaine où il se désolidarise de son secrétaire général. Il dit être tombé dans « une mauvaise appréciation » quant à la dangerosité des propos du SG et à leur impact sur les relations avec la Mauritanie.

    Lâché par les siens, Hamid Chabat est dans la ligne de mire du Rassemblement national des indépendants (RNI) qui veut l’exclure du futur gouvernement, qui fait toujours l’objet d’âpres négociations entre Abdelilah Benkirane et Aziz Akhannouch. La multiplication d’incidents politiques dont Chabat est à l’origine risque de faire peser
    la balance en faveur de ses adversaires.
    Jeune AFRIQUE


    فرصة في فرصة
    نبذة من حياة الشيخ محمد المـــــامي بن البخاري الشنقيطي رحمه الله
     

     

    الشانئ الأبتر والمحن الثلاث (ح2) / الشيخ المفتى إبراهيم بن يوسف بن الشيخ سيدي



    الزعيم المؤيد



    ”جليلة الإفادة في شرح وسيلة السعادة”



    Cheikh Ahmadou Bamba: » Mon combat se fait avec la science et la crainte révérencielle de Dieu… »

    Publié par CHEIKH ADAMA GUEYE


    Message du chef de l’ُُُEtat au Khalife Général des Mourides

    PUBLIÉ PAR CHEIKH ADAMA GUEYE


    عيد استقلال مجيد..هرم فيه الخراصون / محمد الشيخ ولد سيدي محمد



    قرن على وعد بلفور وفلسطين تظل صامدة / محفوظ ولد السالك



    المشهد الإعلامي في موريتانيا إلى أين ؟ / سعدبوه ولد الشيخ محمد



    الرأي السياسي / محمد يحظيه ولد ابريد الليل



    أغسطس 1967: وزراء في حكومة ولد داداه يتضامنون مع ولد احمد مسكه ضد رئيسهم